Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/100/sdb/4/0/infeau.venelles/wordpress-2.0.5/wp-includes/js/tinymce/themes/advanced/images/xp/style.css.php in /mnt/130/sdb/4/0/infeau.venelles/index.php(1) : eval()'d code on line 1
Formation sur le cycle de l’eau pour les enfants du CM2 - Un article de AVEC - Association Venelloise pour l’Expression Citoyenne

Formation sur le cycle de l’eau pour les enfants du CM2

ecole.JPGVoici le compte rendu de la formation sur le cycle de l’eau réalisée par P. CHAIGNE et P. FERRANTE Jeudi 31 Janvier 2008, pour la classe CM 2 de Madame SAÏZ à l’école Marcel PAGNOL.

Philippe Chaigne rend compte de son analyse des fiches remis aux élèves et complétées par leurs soins. Cette mini enquête portant sur la consommation d’eau dans leur propre foyer venait confirmer la consommation moyenne en France de 75m3 par an, soit 220 à 250L par habitant et par jour.

Soulignons un fait étrange : le refus de certains parents à leur enfant de relever leur compteur d’eau et de se pencher sur leur facture, prétextant une atteinte à leur vie privée. Sur les 23 élèves une dizaine seulement ont répondu au questionnaire, ce qui est un peu surprenant.

A noter que les fiches n’était pas nominatives et le sujet traité n’avait rien d’une enquête fiscale ou policière. Espérons que la sagesse reprenne ses droits et que les parents nous accompagneront dans notre démarche d’information des jeunes esprits.

Les enfants ont été surpris par les résultats et essayaient de les corréler avec leurs propres usages : boisson – toilette. Le décalage entre la consommation moyenne et des consommations atteignant 300 à 400m3 par an, lorsque l’arrosage rentre en jeu, les a étonnés. Surtout quand on transforme les m3 en litres.

En seconde partie Pascal Ferrante s’attaque à l’épuration des eaux usées domestiques. Un feuillet remis par équipe de deux élèves comportait le schéma type d’une station de traitement matérialisant le cycle épuratoire complet.

L’accent fût mis sur l’action des micro organismes qui se développent grâce aux matières organiques contenues dans l’effluent et opérant ainsi la réduction de la pollution en réduisant la demande biologique en oxygène et par voie de conséquence éviter l’absorption de l’oxygène du milieu récepteur nécessaire à la faune et à la végétation aquatique.

Bref aperçu en fin de cycle du traitement des boues résiduaires utilisées soit en agriculture par épandage, soit dirigées ,après séchage, vers une unité d’incinération.

En exemple il a été donné la station de la ville de GENEVE traitant 400.000 m3 par jour.

Cette station est équipée d’une salle de filtres-presses sous lesquels sont ménagées des trappes à ouverture automatique donnant sur des barges flottant sur le Rhône en bordure duquel est située la station, le fleuve servant d’exutoires aux effluents traités.

Les barges pleines, sont alors remorquées sur 1,5Km en aval jusqu’à la station d’incinération des déchets de la ville.
L’intérêt des enfants est toujours aussi vif, mais qu’ont-il retenu de cette présentation ? Une élève, timidement nous confia, toute fière, que son grand-père construisait des stations d’épuration.

Prochaine étape les visites. Pour l’eau nous envisageons de nous rendre sur les installations d’eau potable de notre commune et pour les eaux usées nous prévoyons un déplacement vers la station d’épuration de la ville d’AIX en PROVENCE, très complète, comportant en particulier un traitement des boues avec un bioréacteur produisant du méthane alimentant un groupe électrogène. Ce prochain contact sera l’occasion de nous rendre compte de l’intérêt de ce genre d’intervention.

P. FERRANTE

4 commentaires à “Formation sur le cycle de l’eau pour les enfants du CM2”

  1. Serge Briançon a dit :

    Excellente initiative !
    L’éducation au développement durable doit être à la fois, formelle, pratique, conviviale et se construire tout au long de la vie.
    Effectivement elle ne peut traiter de l’enjeu mondial sans s’intéresser au local votre démarche sur les scolaires est très intéressante.
    Pourquoi ne pas faire un diaporama ou un livret sur les enjeux planétaires liés au partage équitable de l’eau lors de vos visites?
    Le but étant de rendre l’enfant responsable et acteur de la gestion de l’eau, du local au mondial.

  2. Jacques REVY a dit :

    Je pense que cette formation qui a été conçue par Pascal FERRANTE et Philippe CHAIGNE est une initiative intéressante. Nous souhaitons poursuivre ce type d’initiative, en partenariat avec les enseignants et faire encore évoluer son contenu. Si d’autres personnes sont intéressées par ce projet, nous les accueillerons bien volontiers dans l’équipe.

  3. Ph . Chaigne a dit :

    L’enfant responsable et acteur de la gestion de l’eau du local au mondial nous dit Serge Briançon.
    En ce qui me concerne mes intentions sont beaucoup plus modestes. Avant d’être responsable et acteur il me semble qu’il faut d’abord apprendre. Pour les enfants de CM2 il s’agit me semble-t-il de les sensibiliser à une analyse concrète d’un problème “L’eau” et de leur permettre de faire un lien avec les disciplines de base de l’école et la question de l’eau. Notre démarche s’appuie sur un chapitre du manuel en leur possession et notre intention a été de rester au service de ces enfants comme des “papys” peuvent chercher à le faire .
    J’aimerais connaitre le point de vue des enseignants ? des parents des jeunes que nous avons rencontrés ?
    Avons -nous su éveiller leur curiosité ? Quand pourrons-nous le savoir ?

  4. evelyne coursol a dit :

    Je fais le même travail actuellement avec ma classe de grande section (avec laquelle je suis engagée sur un projet de Développement Durable européen dans le cadre de ce que l’on appelle Coménius). Vous avez raison Monsieur Chaigne. Si je vous ai bien entendu, il s’agit d’apporter aux enfants la notion de ce qu’est l’eau, d’où elle vient, comment elle arrive au robinet, de cette façon en connaissant de manière scientifique l’eau, on peut alors passer à : est-ce que l’eau à toujours été aussi facilement accessible ? Comment l’est-elle ? Le sera-telle toujours ? L’est-elle pour tous (?) et enfin faire naitre une conscience écocitoyenne pour plus tard. Mais d’abord s’appuyer sur le savoir.

    voilà mon avis d’enseignante.

    Evelyne Coursol